gravure peinture   biographie  
dessin carnet   contact actualités
kenneth alfred
 
français barre english
filet

Visions Fugitives

Cette suite de 21 images a été inspirée par les courtes pièces pour piano solo de Serge Prokofiev*, intitulées Visions Fugitives. La fascination de l’artiste pour ces vingts pièces est due, d’une part à leur brièveté
(de 38 secondes à 1,50 minutes) et d’autre part à leur diversité d’expression et à leur changement d’humeur, passant d’un lyrisme sensible au chaos agité. A l’écoute de ces pièces, nous restons parfois sur une impression de séduction, dans ce monde qui semble ouvert mais impénétrable.

Dans l’esprit des pièces pour piano, cette suite d’estampes utilise toute une variété d’écritures et des atmosphères contrastées, tout en créant un lien subtil et cohérent entre les images. Ces œuvres ne sont
pas une illustration des œuvres de Prokofiev, mais plutôt des analogies et des correspondances de l’esprit engendrées par l’ensemble.

L’expérience entamée en 1992 dans la suite d’estampes Veils s’est poursuivie dans ces œuvres, avec
l’impression recto-verso sur un support translucide, afin d’explorer les possibilités offertes par l’inclusion
du support dans l’image : transformer une couleur vue sur et à travers la feuille imprimée, et donc modifier
le comportement de cette couleur.

*Serge Prokofiev (1891–1953)
Compositeur et pianiste russe. Précocement doué pour la composition, écrivant ses premières mesures à l’âge de cinq ans. Les vingt Visions Fugitives op.22 furent composées entre 1915 et 1917, inspirées par une œuvre du poète symboliste russe Konstantin Balmont (1867-1942). Moins connues que sa musique de ballet, que l’opéra et que ses grandes œuvres pour piano ou piano et orchestre, ses miniatures annoncent tout de même le parfum des grandes œuvres composées plus tard.

filet
Visions Fugitives barre
plus d'informations barre 1 barre 2 barre 3  
liens barre accueil